*English readers, go here*

Au début de l’année, après 10 ans de lissage permanent (chimique) sur mes cheveux bouclés, j’ai décidé de retourner à mes cheveux naturels, et pour la toute première fois, de les aimer tels qu’ils sont. D’aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours battue contre eux d’une certaine façon, essayant de discipliner cette chevelure rebelle, de contrôler les frisottis, puis abandonnant généralement pour les attacher en chignon ou en queue de cheval (bien brossée sur les côtés, of course).

Je me rappelle qu’enfant, je détestais quand venait l’heure de se laver les cheveux, car je savais que m’attendait 30 bonnes minutes de démêlage intensif et douloureux avec ma maman. Ado, je vouais une haine profonde à mes cheveux “mousseux”, et j’ai commencé à utiliser des quantités improbables de mousse pour avoir le moins de volume et de frisottis possible.

Finalement, à la vingtaine, j’ai abandonné et commencé à me lisser les cheveux chez le coiffeur une fois par an, avec un nouveau procédé à l’époque, appelé le lissage japonais. Une prestation (très) couteuse, mais qui durait longtemps, et apportait enfin à mes cheveux un aspect brillant et doux que je pensais impossible sur mes cheveux naturels. Pendant dix ans, j’ai continué inlassablement à me lisser les cheveux, pendant que c’était la seule solution viable.

Puis l’année dernière, je suis tombée par hasard sur un groupe Facebook pour les filles aux cheveux bouclés, où j’ai entendu parler du concept de la Curly Girl Method (CGM). Et toutes mes croyances sur les cheveux bouclés ont été bouleversées.

Cette méthode, écrite par Lorraine Massey, n’est pas nouvelle : elle a été créée dans les années 80. C’est simplement un ensemble de techniques et d’ingrédients à utiliser et choisir d’une manière finalement assez scientifique (par exemple, il faut connaître le type de boucle et le degré de porosité de ses cheveux, pour comprendre les produits et techniques les mieux adaptés à son cas particulier).

J’ai commencé la méthode en janvier 2018. Depuis, j’ai coupé mes cheveux deux fois (coupe à sec, boucle par boucle), dont la première coupe fut assez radicale : je suis passée d’une longueur milieu du dos à un carré long. Pour ces deux coupes, j’étais à Melbourne et je suis allée chez Helen Thompson à Mentone. Depuis, je rafraîchis moi même ma coupe en coupant les pointes encore un peu lisses peu à peu, et je laisse mes cheveux repousser.

J’ai aussi fait un balayage blond en mars, chez Organika salons à Melbourne (au salon de Carlton).

Après 8 mois, je suis honnêtement ravie, et très surprise, de l’état de mes cheveux. Ils n’ont jamais été aussi beaux bouclés : ils sont clairement hydratés ET nourris (deux choses différentes), les boucles sont brillantes et rebondies, et j’ai fait la paix avec mon volume et les frisottis. Je peux enfin dire, à 30 ans, que je m’accepte au naturel, telle que je suis. Quelque part sur la route, j’ai appris à m’aimer pour moi.

Suivez ma Story Instagram ‘Curly girl’ sur @zerowaste_lifestyle pour voir l’évolution de mes cheveux.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la méthode, deux solutions :

  1. Si vous comprenez bien l’anglais, je vous invite à rejoindre les groupes Facebook suivants et à lire les fichiers, et à bien vous renseigner avant de vous lancer. Curly Girls (Conditioner Washing) – groupe mondial avec plus de 200 000 membres ; Curly Girls Australia – The Curly Girl Method Program – groupe basé en Australie mais beaucoup de très bon contenu.
  2. Si vous préférez une version franco française, j’ai écrit un résumé de la méthode pour une de mes bonnes amies et je l’ai publié ici : Curly Girl Method en français. J’ai également créé mon propre groupe Facebook pour parler spécifiquement de la CGM en français (je n’ai pas trouvé de groupe qui soit spécialisé sur la question en français, bien qu’il y ait pas mal de groupes qui parlent de cheveux bouclés au naturel). Le groupe n’est pas vraiment actif à l’heure actuelle, faute de temps, mais je serai ravie d’échanger par ce biais avec les bouclées en détresse qui ont besoin de conseils.

Pour finir, mes commentaires sur la méthode :

Avez-vous les cheveux bouclés, frisés, ondulés ? Comment vous en occupez vous ?

Si vous avez envie de plus de naturel, pourquoi ne pas vous tourner vers la Curly Girl Method? Rejoignez le groupe Facebook “Curly Girl Method France” pour en discuter ensemble !

# # # #

September 8, 2018

Leave a Reply